Android dernière version : zoom sur le projet Volta

Lors de l’annonce de leur prochaine mouture d’Android, Android L, Google en a profité pour mettre en avant le Projet Volta. Ce nouveau procédé, qui sera inclus dans Android L et les versions ultérieures d’Android, est destiné à réduire drastiquement la consommation énergétique des terminaux Android. L’un des principaux problèmes que rencontrent les utilisateurs de téléphone mobile ou de tablette est l’autonomie parfois médiocre de ceux-ci. A l’aide du Project Volta, Google compte à la fois optimiser l’utilisation des ressources énergétiques et fournir aux utilisateurs et développeurs des outils permettant d’obtenir des informations détaillés sur l’utilisation de la batterie. Auparavant, diverses « bonnes pratiques » étaient à la portée des développeurs afin d’optimiser la consommation énergétique. Ces bonnes pratiques reposaient principalement sur : Le monotoring de la batterie, afin d’adapter l’utilisation des ressources, telle que la fréquence des notifications et des mises à jour des applications, ou leurs tâches en arrière-plan en fonction de son niveau ou de son état (en cours de chargement…). La gestion des périphérique de connectivité (Wifi, Bluetooth, etc…) et des téléchargements afin, une fois encore, de mieux gérer la fréquence des téléchargements automatiques pour permettre aux périphériques réseaux d’être le plus souvent possible en état de consommation minimum. Grace au Project Volta, plusieurs nouveaux outils seront disponibles : JobScheduler sera une nouvelle API native qui permettra de regrouper les requêtes en arrière-plan de plusieurs applications afin d’en faire une seule, unique. De la même façon qu’en regroupant plusieurs téléchargements afin de permettre de mettre les périphériques réseaux au repos, cela permettra à la plateforme de garder le terminal en consommation minimum le plus longtemps possible. JobScheduler permettra aussi de planifier des tâches de maintenance des applications selon l’état du téléphone (mis en charge, etc…). L’Historique de la batterie est un nouvel outil statistique permettant de visualiser tous les évènements relatifs à la consommation d’énergie sur une période donnée. Cet outil permettra par exemple, dans le cas de développement d’application Android, de mesurer l’endurance des différentes batteries et de fournir des informations détaillées de l’utilisation de celles-ci afin de permettre aux développeurs de déceler plus aisément les divers problèmes liés à l’utilisation des ressources par une application, puis de les corriger. Enfin, un nouveau modèle d’économie de batterie permettant d’économiser les ressources du téléphone en gérant la fréquence du processeur, limitant les tâches en arrière-plan, réduisant la luminosité et le rafraichissement de l’écran, désactivant les fonctionnalités réseaux… etc… L’avantage de ce nouveau modèle est d’intégrer toutes ces fonctionnalités nativement, et d’être déclenchable manuellement ou automatiquement en fonction du niveau de batterie. Selon les premiers retours d’Android L, le gain en termes d’autonomie pour un usage « classique » tournerait autour des 30% supplémentaire. Si cela se vérifie le Project Volta pourrait se révéler un apport formidable à Android pour combattre l’éternel problème de téléphone déchargé.